© Ville de Montauban

Le street‑art selon MOG

Marika – MOG – Gysbers est une artiste française, originaire de Pau. Deux de ses œuvres sont à observer dans les rues de Montauban.

L’artiste utilise pour ses fresques un procédé appelé VIVRATION®. Il s’agit d’un procédé de vibration de la couleur qui associe peinture aérosol et éclairage LED variable.

Pour ses œuvres, MOG s’inspire des portraits de figures emblématiques. À Montauban, il s’agit de deux figures féminines, Olympe de Gouges et la peinture La Source d’Ingres.

#O2G

MOG, 2018

Situé face au théâtre Olympe de Gouges – 4 place Lefranc de Pompignan – l’artiste rend ici un bel hommage à Olympe de Gouges, célèbre Montalbanaise, autrice notamment de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Cette féministe avant l’heure continue d’inspirer l’histoire, près de trois siècles après sa mort.

Le fait que ce portrait soit situé face au théâtre qui porte son nom est bien entendu un symbole fort qui prouve l’importance d’Olympe dans le patrimoine Montalbanais.

La Source

MOG, 2020

Rue de l’Union Compagnonnique, à Montauban.

Pour sa deuxième création dans la plus rose des villes roses, MOG est allé chercher son inspiration dans une des œuvres les plus célèbres de Jean-Auguste Dominique Ingres, La Source, 1820-1856, qui s’observe au musée d’Orsay à Paris. La peinture originale représente une femme nue tenant dans ses mains une jarre versant de l’eau.

Cette œuvre a déjà inspiré d’autres street-artistes (comme Invaders par exemple) mais MOG vient encore une fois apporter toute sa palette de couleurs à une œuvre monumentale, qui s’étend sur l’ensemble d’un immeuble.