© Dsc 0070 Dxo

Montauban et les Osages

la tribu indienne des Osages très présente dans la Cité d'Ingres
Parmi les curiosités qui font la grande histoire de Montauban, la plus improbable est sans aucun doute le lien étroit entre la Cité d’Ingres et la tribu indienne des Osages. Suivez-nous à la rencontre d’un pont qui traverse l’Atlantique…
L'arrivée des Osages à Montauban

Au cours du terrible hiver 1829, des Indiens de la tribu Osage arrivèrent épuisés à Montauban (Tarn-et-Garonne), terminant une errance qui leur avait fait parcourir pendant deux ans et demi une partie de  l’Europe.

Après des semaines d’errance, les Osages sont accueillis à Montauban par l’évêque Louis-Guillaume Dubourg. Une collecte est organisée pour leur permettre de retourner chez eux et c’est grâce à la générosité des Montalbanais, les Osages revirent leur village et racontèrent leur odyssée. D’une génération à l’autre, ce récit est parvenu jusqu’aux Osages actuels.
En 1989 l’association Oklahoma-Occitania retrouva le contact avec la tribu qui adhéra au projet d’échanges culturels. Depuis cette date, on rencontre régulièrement des Osages en Occitanie et des Occitans en Oklahoma. Une stèle érigée au jardin des plantes de Montauban commémore cette amitié retrouvée

Localisation de la tribu : Les légendes de la tribu racontent que les anciens Osages vivaient autrefois à l’est du Mississippi, d’abord dans la région de piémont de l’Etat de Virginie, ensuite dans la vallée de l’Ohio.

Les symboles indiens en ville

La terre des Indiens

Rendez-vous au jardin des Plantes de Montauban pour voyager en terre indienne.

C’est lors des retrouvailles avec la tribu des Osages à la fin du XXème siècle, que la ville de Montauban a laissé en cadeau une parcelle de terre du jardin des Plantes à la tribu des Osages. En effet, lors de votre déambulation dans le jardin vous pourrez admirer des sculptures et une plaque signifiant que vous marchez en terre indienne.

Le rond des Osages

Le voyageur qui arrive à Montauban par l’autoroute ne peut manquer de remarquer, à la sortie « Sapiac », un étonnant rond-point : trois structures métalliques tubulaires allongées en forme de rectangles ajourés d’inégales hauteurs, sont plantées parmi de jeunes pins. Ces monuments, l’un rouge, l’autre jaune, le troisième bleu, découpent sur le ciel d’étranges symboles géométriques. Pour renforcer l’énigme, une plaque émaillée annonce, au ras de la pelouse : « Rond des Osages ». De nombreux Montalbanais ont pris l’habitude d’appeler cet endroit « les totems ».

L'association Oklahoma-Occitania

En juin 1987, Jean-Claude Drouilhet qui devait par la suite fonder l’association, lit un article dans Historama. Il y découvre à sa grande surprise l’épisode relatif aux trois Osages ayant séjourné en 1829 dans la ville de Montauban. Il lance le projet d’inviter des Osages à Montauban. Il écrit à la tribu. Le chef George Tallchief et Mrs Angela Robinson acceptent le projet et les échanges culturels.

C’est le commencement d’une nouvelle aventure !

Les Osages aujourd'hui

La tribu osage existe toujours et compte une douzaine de milliers de membres dont une moitié environ vit toujours dans la réserve, appelée aujourd’hui «comté osage». Son Conseil tribal se réunit régulièrement à Pawhuska, la capitale, également chef-lieu du comté osage. Les Osages exercent les professions les plus variées — ou sont chômeurs — et, quelle que soit leur condition sociale, vivent selon les standards américains.

Mais tous se retrouvent dans les cérémonies traditionnelles, jeunes et vieux, pour maintenir leurs traditions, leur identité et leur culture.

Les Osages aujourd’hui sont des guerriers culturels.

Montauban-Pawhuska

Située en plein cœur des États-Unis d’Amérique dans l’État de l’Oklahoma, la ville de Pawhuska est jumelée avec Montauban depuis 1999.

Depuis ce jour, de nombreux citoyens de Pawhuska, la plupart membres de la nation Osage, ont séjourné à Montauban et ont eu l’occasion de rencontrer, d’échanger, voire de fraterniser avec nos concitoyens.