L'ancien hôtel des Intendants

à Montauban

L'ancien hôtel des Intendants
  • Élevée à l'entrée du faubourg Lacapelle, cette demeure de la fin du XVIIIe siècle est l'un des exemples montalbanais le plus proche de l'idéal à la Française. Résidence de l'Intendance puis des préfets, l'édifice fut le théâtre de la naissance du département de Tarn-et-Garonne.


    La construction de l'édifice est lancée en 1775 par le médecin Prat-Dumiral. Deux ans plus tard, la ville à la recherche d'un nouveau lieu pour héberger l'Intendance, fait l'acquisition de la propriété du médecin auprès de ses héritiers. Au début du XIXe siècle, alors que la ville est reléguée au rang de sous-préfecture du Lot, les élites de la cité réclament la création d'un nouveau département dont Montauban serait le chef-lieu. En juillet 1808, Napoléon 1er est reçu à l'ancien hôtel des Intendants et décide de la création du Tarn-et-Garonne, acte qui sera confirmé par sénatus-consulte trois mois plus tard. L'hôtel devient le siège de la préfecture et la demeure du premier préfet du département Félix Le Peletier d'Aunay (1782-1855). 
    En 1777, à son rachat par la ville, la demeure est incomplète. Elle n'est composée que d'un corps de logis central faisant face à la promenade, actuellement les allées de Mortarieu, et d'une seule aile en retour longeant la rue du marché des cochons, actuelle avenue Gambetta. Les corps de bâtiment disposés en U abritaient les communs dans l'aile gauche tandis que les bureaux administratifs de l'Intendance étaient logés sur deux niveaux dans l'aile droite. En 1808, le rachat de deux maisons mitoyennes permet de donner une composition symétrique. En cette première moitié du XIXe siècle, l'édifice doté d'une cour et d'un jardin de plus de 2400 m² présente alors toute l'élégance et le confort que l'on attend d'un hôtel particulier.