Manuel Azana Days

A highlight of memory, culture and history around the figure of the last president of the Spanish Republic.

Journées Manuel Azana Montauban

"Manuel Azaña est né en 1880 à Alcalá de Henares, dans une famille de notables : son père était alors le maire de la ville, où sa demeure faisait face à la maison natale de Miguel de Cervantes. Après ses années de pensionnat chez les Pères Augustins à l'Escorial, ses études de droit le plongent dans l‘effervescente vie culturelle madrilène, dont l'Ateneo est alors le centre névralgique. Il en devient le secrétaire en 1913, ce qui l'amène à s'affirmer pendant la Grande Guerre comme un des chefs de file des partisans des Alliés – les aliadófilos – opposés aux « germanophiles ».

Tout en se consacrant à la réflexion et à l'écriture, son engagement politique se précise dans les années 1920.

La crise de la monarchie parlementaire, l'instauration de la Dictature de Primo de Rivera déterminent son opposition à un régime autoritaire. En 1930, il est l'artisan du pacte de Saint-Sébastien qui rassemble les divers partis de l'opposition républicaine.

Après deux années d'isolement face à des attaques venues de tous les horizons, il revient au premier plan en 1936 : après avoir contribué à la victoire du Front populaire, il se retrouve chef du gouvernement, puis est élu président de la République.

Il va avoir à assumer cette fonction pendant la guerre civile, voulant incarner la légitimité républicaine face au soulèvement militaire.

Il lance un appel à tous les Espagnols pour demander sans succès « paix, pitié, pardon ». Désespéré, il quitte l'Espagne le 4 février 1939, démissionnant peu après de la présidence. Il mène en France une vie précaire d'exilé entouré des siens, d'abord en Haute-Savoie, puis au Pyla, qu'il doit quitter en juin 1940 devant l'invasion allemande. Réfugié à Montauban, il voit sa santé empirer tandis que des émissaires de Franco cherchent à l'enlever.

Sa mort à l'Hôtel du Midi, le 3 novembre, est suivie le 5 de son inhumation au cimetière de Montauban."

(Jean-Pierre Amalric)

 

On the occasion of the 14th Manuel Azana Days, the Association Présence Manuel Azana invites to a deep reflection on Spain around the theme "The writers of today and the Spanish Civil War".  

See the program below: