-A +A

Le quartier de Villebourbon

Sur la rive gauche du Tarn, tout le long du quai Villebourbon, les splendides façades des hôtels particuliers surplombent le cours de la rivière. Bâties par de riches fabricants et négociants, ces belles demeures rappellent que ce faubourg vivait autrefois au rythme de l'industrie du drap qui fut prospère jusqu'au début du XIXe siècle

Le Tarn

Traversant cinq département, c'est à l'issue d'un parcours de 350 km qu'il parvient à Montauban. En pleine ville, ses berges mêlent harmonieusement paysages citadins et végétation luxuriante. En se promenant, on peut parfois apercevoir un oiseau bleu volant au ras de l'eau : le marin-pêcheur. Le Tarn est une rivière de caractère, dont la couleur indique parfois l'humeur. Tantôt gris ou vert, son cours présente souvent après les pluies de belles teintes brunes, celles de la terre charriée par les eaux.

Villebourbon est nommé ainsi en l'honneur d'Henri de Navarre, futur Henri IV et premier roi de la lignée des Bourbon qui, durant les Guerres de Religion, a réuni deux anciens faubourgs derrière une imposante fortification, donnant naissance à un nouveau quartier. Celui-ci abrite alors de nombreuses industries, tuileries, minoteries et teintureries qui profitent de la proximité du Tarn.

Le long du quai sont alignés de grands hôtels particuliers construits au 17e et 18e siècles par de riches entrepreneurs et négociants du textile dont les salles voûtées du rez-de-chaussée abritaient ateliers et entrepôts.

L'échelle de crue visible sur le quai rappelle l'inondation de mars 1930 durant laquelle les eaux montèrent à 11m50 au-dessus de leur lit intérieur. Le quartier a par la suite été reconstruit et modernisé, ce dont témoignent les larges rues et quelques belles architectures art déco.