Images de la culture - Bernadette Lafont, et Dieu créa le femme libre

Cinéma à Montauban

29.04.2019 Bernadette Laffont.JPG
club cinephiles montauban.jpg
  • Lundi 29 avril à 15h : Images de la culture - "Bernadette Lafont, et Dieu créa la femme libre" de Esther Hoffenberg (2017).
    1h06. Entrée gratuite

    Née dans une famille protestante des Cévennes, Bernadette Lafont (1938-2013) joue très tôt d’une féminité exacerbée à la Brigitte Bardot tout en bousculant le conformisme ambiant. Les souvenirs de ses petites-filles et de ses amis Bulle Ogier et Jean-Pierre Kalfon, la voix off de la réalisatrice et celle de Lafont elle-même, extraite de l’émission radiophonique A voix nue, dressent le portrait d’une femme à l’indépendance remarquable.

    Dans le cinéma très masculin de la Nouvelle Vague, Lafont choisit d’incarner des jeunes femmes à la sexualité libérée notamment dans Les Mistons de François Truffaut (1957), Le Beau Serge (1958) et Les Bonnes femmes (1959) de Claude Chabrol. Après un éloignement à la campagne où elle a trois filles avec le sculpteur Dourkia Medvecky, l’actrice prend les devants et va voir Marc’O pour qui elle est Sœur Hilarité dans Les Idoles (1968), film qui marque sa rencontre avec Bulle Ogier. Mais c’est le succès de La Fiancée du pirate de Nelly Kaplan (1969) qui signe son grand retour au cinéma : elle y incarne une femme qui se venge de la mesquinerie de tout un village. Révoltée, Lafont l’est encore contre la bourgeoisie dans Les Stances à Sophie de Moshe Mizrahi (1971), quand elle signe le Manifeste des 343, quand elle défend La Maman et la Putain de Jean Eustache (1972), et le reste jusqu’à ses derniers rôles, à l’image de la mamie dealeuse du Paulette de Jérôme Enrico (2013).
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
Horaires
  • Le 29 avril 2019 à 15:00