Évolution de la main d'oeuvre à l'usine Sainte-Marguerite de Castelsarrasin de 1920 à 1939

Conférence à Montauban

10.12.19 évolution de la main d'oeuvre.jpg
  • Conférence
    Au lendemain de l'Armistice, et durant les années qui vont suivre, jusqu'en 1924, l'usine Sainte-Marguerite retourne à ses fabrications traditionnelles et connaît des variations brutales dans son effectif, ainsi qu'une chute de sa production

    Dès 1922, avec le démarrage du travail de l'aluminium et la production de demi-produits, l'usine retrouve un regain d'activité à partir de 1926.

    Par ailleurs, au lendemain de la Grande Guerre, la pénurie de main d'œuvre masculine dont souffre, à nouveau, l'industrie française, oblige la direction de l'usine à recruter une main d'œuvre étrangère.

    On passe d'une immigration temporaire à une immigration définitive. Autre particularité, cette immigration est essentiellement d'origine européenne.

    « Bernard Ouardes est président de l'Association de Sauvegarde du Patrimoine Castelsarrasinois et auteur de l'ouvrage, L'usine Sainte Marguerite à Castelsarrasin dans la tourmente de 14-18 »

    Avec le soutien financier de la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie :

    Par Bernard Ouardes
    Entrée libre
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
Horaires
  • Le 10 décembre 2019 à 18:00